Hôtel de ville | 60, rue de la République - 69680 CHASSIEU | Tél. 04 72 05 44 00 | HORAIRES | PLAN | CONTACT

Chassieu.fr
Localiser la mairie de Chassieu

Hôtel de ville

60, rue de la République - 69680 CHASSIEU
Tél. 04 72 05 44 00 - fax 04 78 49 86 36
Formulaire de contactHorairesLes services municipaux

Agenda

Cadre de vie du 15 mai au 20 juin 2017 Enquête publique PDU Sytral Plus d'infos...

Cadre de vie Lundi 29 mai dès 16h30 Compostage et jardinage Parc des Roses Trémières - + d'infos au service environnement 04 72 05 44 00

Toutes les dates
Accueil>Cadre de vie>L'environnement>Les parcs et jardins

Les parcs et jardins

Le service des Espaces verts

Les serres municipales, situées au 74, route de Lyon sont composées d'une serre en verre de 100 m², d'une orangerie de 90 m² et de 500 m² de tunnels plastiques. 30 000 plants annuels y sont produits de février à mai/juin et 15 000 bisannuelles de septembre à novembre. Le service est composé de 10 agents : 1 chef de service , 2 agents à la serre municipale, 7 agents en secteurs dont 2 formés à l’élagage. 

Le patrimoine arboré

Le 4 avril 2012, lors du Forum 21 au Karavan théâtre, le Maire de Chassieu et le Vice Président du Grand Lyon représentant le Président du Grand Lyon ont signé la charte de l'arbre du Grand Lyon. Le service des Espaces verts décline actuellement cette charte au niveau communal. Le plan d'actions communal devrait comporter 10 actions en faveur du patrimoine arboré de la commune.

Reconquérir la nature en ville

Respecter l’environnement et reconquérir la nature en ville, ce sont aussi des pratiques de gestion écologique des espaces verts (zéro pesticide, choix d’espèces végétales moins gourmandes en eau, création de haies bocagères favorisant la circulation des espèces animales entre zone agricole et zone urbaine, réduction du nombre de tontes pour favoriser la biodiversité, expérimentation de la tonte écologique de l’herbe avec les moutons, mise en place de l’arrosage automatique écologique…) et des aides aux Chasselands pour les inciter à se munir de récupérateurs d’eau de pluie (subvention municipale de 20 euros) et de chauffe-eau solaires (subvention municipale de 200 euros).

Le concours des villas et balcons fleuris

Chaque année, le service Environnement et le service des Espaces verts de Chassieu organisent le concours des villas et balcons fleuris.
Tout Chasseland souhaitant participer doit s'inscrire auprès du service Environnement avant le 5 juin de l'année en cours. Le jury note les maisons et balcons lors de deux passages : en juin et en septembre. La remise des prix a lieu à Chassieu. Les fleuristes de la commune offrent des bouquets et roses aux gagnants et participants. Des bons d'achat chez ces mêmes fleuristes sont offerts à tous les participants par la mairie.
Télécharger le bulletin d'inscription 2017

La lutte contre les chenilles processionnaires

/////////////

Avez-vous déjà remarqué ces cocons qui se forment à l’automne, essentiellement sur les conifères ? Ce sont des nids de chenilles processionnaires du pin.

Si l’impact de ces chenilles sur les arbres n’est pas négligeable (défoliation, ralentissement de la croissance, voire dépérissement), il existe un risque réel pour les populations humaines : les poils de la chenille sont très allergènes pour l’homme (démangeaisons, problèmes oculaires, œdèmes et accidents respiratoires) ainsi que pour les animaux domestiques. Le risque s’accroît au moment des processions au printemps (contact direct, projection des poils par la chenille), mais il existe dès la formation des cocons car les poils urticants sont concentrés dans les nids et transportés dans l’air. Il faut éviter absolument le contact avec les chenilles ou leur cocon !

Comment lutter ?

 De septembre à octobre :  lors de l'éclosion des œufs, la lutte est très efficace grâce à un insecticide biologique (B. Thuringiens). Les chenilles à ce stade ne sont pas encore urticantes. Elles le deviennent lorsque leurs poils virent au roux. 

 Dès la mi-janvier :  coupe des rameaux et incinération immédiate des nids (cocons) avant la sortie des chenilles. Il convient de se munir de gants avant de débuter cette opération. Une fois les cocons formés, les produits biologiques préconisés et utilisés pour lutter contre ces insectes ne sont plus efficaces car ils ne peuvent atteindre la chenille protégée par son enveloppe de soie. C'est pourquoi, après l'apparition des cocons, seule la lutte mécanique (coupe des rameaux et incinération des cocons) est efficace et inoffensive pour l'humain et l'animal. Les autres traitements chimiques sont plus nocifs et nécessitent de nombreuses précautions d'usage.

 De juin à septembre :  pose de pièges à phéromones dans les arbres. Le piège diffuse une phéromone spécifique qui attire les papillons mâles, le papillon vole autour de la capsule et finit par tomber dans le piège épuisé. La portée de la phéromone est de plusieurs dizaines de mètres.

Télécharger l'arrété du Maire

////////////// 

La lutte contre l’ambroisie

///////////// 

Qu'est ce que c'est ?

Venue d'Amérique du Nord, l'ambroisie est une plante envahissante dont le pollen provoque de fortes allergies. Rhône Alpes est la région la plus touchée de France.
La destruction des plants d’ambroisie doit être engagée avant le démarrage de sa floraison à la mi-juillet
.

Où pousse-t-elle ?

D'une hauteur comprise entre 60 cm et 2 m, l'ambroisie, qui n'apprécie pas les terrains entretenus et déjà végétalisés, pousse principalement sur les terres sans végétation, à l'abandon ou en friche, le long des axes routiers mais aussi sur les chantiers, dans les lotissements, et les jachères.
Suivant la densité de pieds d’ambroisie et le type de milieu concerné (surface agricole, bords de route,
zone de chantier…), des mesures de prévention et de lutte adaptées peuvent être mises en place.

En quoi est-elle dangereuse ?

C'est son pollen qui est la source des maux des allergiques... L’allergie à l’ambroisie apparaît après plusieurs années d’exposition à son pollen. Quelques grains de pollen par mètre cube d'air suffisent ont alors pour que des manifestations allergiques apparaissent chez les sujets sensibles : rhinites, conjonctivites, symptômes respiratoires tels que trachéite, toux et parfois urticaire ou eczéma. Dans 50% des cas, l’allergie à l’ambroisie peut entraîner l’apparition de l’asthme ou provoquer son aggravation.
La prévalence individuelle de l’allergie à l’ambroisie dans la région Rhône-Alpes est passée de 9% en 2004 à 13% en 2014.

Comment agir ?

La destruction des plants d’ambroisie doit donc être engagée avant le démarrage de sa floraison à la mi - juillet.
A partir du mois de juin la plante est suffisamment développée pour être reconnaissable.
Il est alors possible de l’éliminer pour limiter sa reproduction et son expansion :

  • sur ma propriété, et avant la mi-juillet : JE L'ARRACHE avec des gants
  • hors de ma propriété, et avant la mi-juillet, sur un terrain public, s,il n'y a que quelques brins : JE L'ARRACHE avec des gants
  • après la mi-juillet, ou hors de ma propriété, s'il y en a beaucoup : JE SIGNALE la zone infestée grâce à SIGNALEMENT AMBROISIE

> une application sur le site : www.signalement-ambroisie.fr (l'application est à télécharger, il est alors possibille de signaler depuis smartphone)
> un n° de tél : 0 972 376 888
> un mail : contact@signalement-ambroisie.fr

Télécharger l'arrêté préfectoral

Le signalement est alors reçu par le référent de la commune, et le site permet de garder l'historique des signalements.
Merci de votre aide pour une lutte efficace contre l'ambroisie, enjeu de santé publique.

Pour en savoir plus : Observatoire des ambroisies (www.ambroisie.info)

//////////////// 

Les haies

//////////////

 Article 670

Créé par Loi 1804-01-31 promulguée le 10 février 1804
Les arbres qui se trouvent dans la haie mitoyenne sont mitoyens comme la haie. Les arbres plantés sur la ligne séparative de deux héritages sont aussi réputés mitoyens. Lorsqu'ils meurent ou lorsqu'ils sont coupés ou arrachés, ces arbres sont partagés par moitié. Les fruits sont recueillis à frais communs et partagés aussi par moitié, soit qu'ils tombent naturellement, soit que la chute en ait été provoquée, soit qu'ils aient été cueillis.
 
Chaque propriétaire a le droit d'exiger que les arbres mitoyens soient arrachés.

 Article 671  

Créé par Loi 1804-03-19 promulguée le 29 mars 1804
Il n'est permis d'avoir des arbres, arbrisseaux et arbustes près de la limite de la propriété voisine qu'à la distance prescrite par les règlements particuliers actuellement existants, ou par des usages constants et reconnus et, à défaut de règlements et usages, qu'à la distance de deux mètres de la ligne séparative des deux héritages pour les plantations dont la hauteur dépasse deux

mètres, et à la distance d'un demi-mètre pour les autres plantations.
 
Les arbres, arbustes et arbrisseaux de toute espèce peuvent être plantés en espaliers, de chaque côté du mur séparatif, sans que l'on soit tenu d'observer aucune distance, mais ils ne pourront dépasser la crête du mur.
 
Si le mur n'est pas mitoyen, le propriétaire seul a le droit d'y appuyer les espaliers.
 
 Article 672 

Créé par Loi 1804-01-31 promulguée le 10 février 1804
Le voisin peut exiger que les arbres, arbrisseaux et arbustes, plantés à une distance moindre que la distance légale, soient arrachés ou réduits à la hauteur déterminée dans l'article précédent, à moins qu'il n'y ait titre, destination du père de famille ou prescription trentenaire.
 
Si les arbres meurent ou s'ils sont coupés ou arrachés, le voisin ne peut les remplacer qu'en observant les distances légales.
 
 Article 673 

Créé par Loi 1804-01-31 promulguée le 10 février 1804
Celui sur la propriété duquel avancent les branches des arbres, arbustes et arbrisseaux du voisin peut contraindre celui-ci à les couper. Les fruits tombés naturellement de ces branches lui appartiennent.
 
Si ce sont les racines, ronces ou brindilles qui avancent sur son héritage, il a le droit de les couper lui-même à la limite de la ligne séparative.
 
Le droit de couper les racines, ronces et brindilles ou de faire couper les branches des arbres, arbustes ou arbrisseaux est imprescriptible.

//////////////

La mairie et vous

Cadre de vie

Au quotidien

De 0 à 25 ans

Vivre ensemble

Culture

Sport

Associations